15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://crpf-lr.com 300 0
theme-sticky-logo-alt
theme-logo-alt

Quel équipement pour un trek en solo ?

C’est décidé, vous êtes prêt à vous lancer dans l’expérience du trek en solo, en tant que survivaliste débutant ! Votre sécurité et le succès de cette expérience en autonomie complète passera par un bon équipement, car vous ne pourrez compter sur personne d’autre que vous-même et votre matériel.

Afin de ne pas être pris au dépourvu, voici la liste de tout le matériel dont vous aurez besoin et quelques conseils.

De quel équipement aurais-je besoin pour mon trek solo ?

Des bonnes chaussures

Vos pieds, c’est eux qui vont vous porter pour terminer le trek et pour ne pas prendre le risque de devoir abandonner, car vous êtes pleins de cloques et que la douleur est trop insupportable. Ainsi, votre salut passe par de bonnes chaussures. Optez pour des chaussures imperméables et légères de type trail pour un meilleur confort en toute condition.

Des bâtons de randonnée et une machette

Les bâtons vous aideront à limiter votre charge et d’avancer dans des conditions plus sécurisées en tâtant le sol devant vous pour repérer les trous.

La machette coupe coupe vous permet de progresser plus aisément en milieu hostile en débroussaillant les végétaux vous empêchant d’avancer.

Une tente, un sac de couchage et un matelas

Optez pour une tente suffisamment grande pour pouvoir contenir votre matelas et votre sac. Vos affaires ne passeront pas la nuit dehors et vous aurez assez d’espace. Concernant le matelas, visez confortable et léger. Pour le sac de couchage, choisissez un modèle adapté aux températures minimales auxquelles vous aurez à faire face. Il est essentiel de passer une nuit réparatrice pour repartir du bon pied le lendemain.

Un brûleur

Optez pour un brûleur à essence performant qui fonctionne avec différents types de carburants afin de vous nourrir convenablement pour garder la forme tout en étant préparé à toute situation imprévue.

Gourde à filtre et pastilles

Il y a de fortes chances que vous ne soyez pas en mesure d’acheter en chemin des bouteilles d’eau fraîches, il vous faut donc impérativement un modèle filtrant de type lifestraw ou des pastilles de micropur qui vous permettront d’éliminer les bactéries, micro-organismes et virus.

Les autres équipements

Des vêtements adaptés : un T-shirt, une polaire et un coupe-vent. En fonction de la température de votre destination, vous pouvez ajouter une couche thermique ainsi que bonnet, gants et chaussettes,
De la nourriture : optez pour des aliments à cuisson rapide afin d’économiser votre carburant, pensez également aux petits snacks pour vous redonner de l’énergie sans cuisiner,
Pensez aussi à : carte, lampe frontale, thermos, trousse de secours, lunettes de soleil, anti moustique, casserole et couverts.

Pourquoi opter pour l’expérience en solo ?

Si vous êtes en tour du monde et souhaitez faire des treks pour visiter des coins reculés et peu accessibles, le trek en solo permet de vivre l’expérience à moindre coût, car les frais d’un guide peuvent s’avérer élevés. De plus, vous éviterez les problématiques liées aux autres randonneurs. Entre les différences de condition physique et le risque de ne pas s’entendre, l’expérience peut vite devenir déplaisante.

Si vous avez envie de partir pour vous initier à la survie, être seul est la façon la plus logique de procéder afin de vous retrouver pendant quelques jours en conditions réelles. Pour en savoir davantage sur le survivalisme et trouver tout le nécessaire à cette expérience, consultez la boutique en ligne Hattila.

Des conseils complémentaires ?

Pour votre sécurité, renseignez vous au préalable sur la difficulté du trek, sa durée et les sources d’eau en route,
Afin de voyager sans vous casser le dos, optez pour du matériel ultra-léger et cantonnez-vous au strict nécessaire. Renseignez-vous également sur les possibilités de vous ravitailler en nourriture sur le chemin pour limiter le poids de départ. Laissez tout ce dont vous n’avez pas besoin à l’hôtel avec une housse de protection et un cadenas.

Partager:
Article précédent
Produire sa propre électricité : un pas vers la maison autonome