15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://crpf-lr.com 300 0
theme-sticky-logo-alt
theme-logo-alt

La paille filtrante, l’outil incontournable des survivalistes

Vous aimez vous promener en nature ou faire des randonnées, mais, comme moi, vous n’aimez pas l’idée de charger votre sac à dos ? Je vous présente aujourd’hui un outil indispensable pour les amoureux de la nature : la paille filtrante. Il en existe de nombreux modèles qui sont tous dignes de prendre place dans notre sac à dos, afin de remplacer ou de compléter notre matériel de plein air. Afin de vous aider à choisir au mieux la vôtre, nous allons vous en proposer quelques-unes, mais aussi vous donner les quelques critères de sélection.

Comment fonctionne une paille filtrante ?

Comme son nom l’indique, la paille filtrante vous permet de boire dans (presque) n’importe quelle source d’eau, sans prendre de bouteilles. Le principe de cet outil est donc très simple, même pour les novices en survivalisme. En effet, il vous suffit de plonger son extrémité dans la source d’eau de votre choix et de boire. Le filtre contenu dans la paille sera ainsi en mesure d’éliminer les impuretés de l’eau et de la rendre potable. D’ailleurs, vous pourriez aussi choisir de remplir une bouteille d’eau afin d’en avoir sur vous et d’emporter votre paille pour la boire.

Top 3 des meilleures pailles filtrantes
Jusqu’à 1000 litres : la paille survie filtrante CONWEA


Ultra légère avec ses 37 grammes seulement, cette paille filtrante est une option économique et parfaite si vous souhaitez partir en camping, en randonnée ou faire un stage de survie. Elle permet une filtration de 1000 litres au maximum et élimine jusqu’à 99,99 % des bactéries se trouvant dans l’eau. De plus, elle ne contient aucun produit chimique ou iodé.

Jusqu’à 2000 litres : la paille filtrante DeFe


Autre option économique, la paille filtre survie DeFe dispose d’un filtre à 0,01 micron pour purifier l’eau de 99,9 % des bactéries qu’elle présente. Elle ne pèse que 65 gr et dispose d’une boucle en métal attachée à un cordon, pour pouvoir être transportée à votre cou. Enfin, elle permet de filtrer jusqu’à 2000 litres sans aucun souci.

Jusqu’à 5000 litres : la paille filtrante survie Lixada

Si vous voulez une paille survie filtrante ayant une grande capacité de purification, alors ce modèle de Lixada sera idéal pour vous. Elle dispose en effet d’un pouvoir de filtration de 5000 litres et peut éliminer jusqu’à 99,99 % des bactéries avec son filtre à 0,01 micron. Notez néanmoins qu’elle est un peu plus lourde que les modèles précédents avec 140 gr, mais ce n’est tout de même pas grand-chose dans votre sac à dos.

Comment choisir votre paille filtrante ?
La qualité de filtration

La filtration est évidemment un critère important. Les pailles proposées sur le marché vont filtrer de 0,3 à 0,1 micron, ce qui est suffisant puisque les impuretés contenues dans l’eau mesurent environ 9 microns et les bactéries mesurent 0,1 à 2 microns.

Le nombre de litres pouvant être filtrés

Les filtres durent plus ou moins longtemps en fonction de la densité de particules contenues dans l’eau que vous aspirez. La plupart des modèles de pailles filtrantes peuvent filtrer entre 200 litres et 2000 litres, ce qui est très convenable.

Le prix

Le prix est le dernier critère à prendre en compte. En effet, vous trouverez souvent des modèles très similaires à des prix qui peuvent passer du simple au double. Dans ces cas, étudiez plus en profondeur les caractéristiques des pailles avant de faire votre choix et éviter de payer plus que vous ne le devriez.

Conseils avant de partir

Si vous aspirez l’eau d’une rivière ou d’un lac, il est probable que cette eau ne soit pas souillée au point de boucher votre filtre rapidement. Si vous voyagez, vous pouvez également prévoir quelques filtres de rechange, pour ne pas en manquer. Mais si l’eau pompée est vraiment très sale, il est possible d’ajouter une pastille de purification, afin d’éliminer tout doute éventuel.

Partager:
Article précédent
Quelles sont les meilleures gourdes de survie ?
Article suivant
Produire sa propre électricité : un pas vers la maison autonome