15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://crpf-lr.com 300 0
theme-sticky-logo-alt
theme-logo-alt
camp de base survie

Établir son camp de base comme un vrai survivaliste

Qui d’entre nous n’a pas rêvé d’une aventure en pleine forêt. Si vous êtes ici, c’est que vous avez décidé de sauter ce pas. Bien. Il vous faudra cependant vous préparer avant d’affronter la nature. Je suis là pour vous guider dans ce processus, et vous apprendre à être, penser et agir comme un vrai survivaliste. Et un bon survivaliste, c’est être une personne équipée et capable d’établir son propre camp de base, assurant ainsi sa propre survie en dépit de toute circonstance. Rassurez-vous, le processus est simple et vous n’aurez pas besoin d’emporter toute votre maison sur votre dos !

Un bon camp de base, c’est trois critères !

Votre camp de base doit répondre à certains critères pour assurer aussi bien votre protection que votre confort tout en restant écolo et en ne nuisant pas à la nature. Donc, avant de vous installer, vous devez tout d’abord penser à ces trois critères :

  • Une bonne localisation
  • Votre confort
  • L’hygiène autour de vous

Premier critère : La localisation

Selon vous, qu’est-ce que la localisation de votre campement change ? La réponse est : tout. Retenez bien que c’est le pilier principal de votre survie. Que même si vous savez comment construire la meilleure des cabanes ou que vous avez la meilleure tente du marché, ça ne sert pas à grand-chose si le tout est installé devant l’antre d’un ours. Donc, votre site de campement doit être stratégique. Proche d’une source d’eau, loin des prédateurs, il doit pouvoir assurer votre autonomie en toute circonstance. Une exploration de l’endroit s’impose donc avant de vous installer.

Idéalement, votre campement devra reposer près d’un arbre vivant et robuste, qui sera la fondation de votre cabane. Éloignez-vous des arbres morts ou des branches incurvées. Évitez aussi d’être trop près de l’eau, car les animaux y rôdent, mais aussi à cause du risque d’inondation.

Votre site de campement doit être assez grand pour dormir et avoir de l’espace où cuisiner. Avant de vous installer, pensez à nettoyer votre location de tous les débris qui s’y trouvent. Ceux-ci vous serviront plus tard pour construire votre logement.

Votre site de campement ainsi trouvé, vous pouvez d’ores et déjà commencer à collecter tout ce dont vous aurez besoin pour la construction.

Deuxième critère : Votre confort

hache de survie

Vous aurez beau être dans une simple randonnée, il n’empêche que vous aurez besoin d’un minimum de confort. Bon, peut-être pas un lit moelleux ou un barbecue, mais un équipement de base est quand même nécessaire.

Ainsi, comme tout survivaliste qui se respecte et qui ne veut certainement pas galérer en plein milieu de nulle part, vous devez être capable de vous préparer un endroit où dormir, à partir des éléments qui vous entourent. Si vous n’avez pas de tente, il vous faudra vous construire une cabane robuste alliant confort à protection.

Un feu de camp vous sera également primordial pour éloigner les bêtes sauvages et préparer vos repas. Grosso modo, vous aurez besoin d’un emplacement pour votre feu, du bois et d’un allume-feu. En raison du risque d’incendie, votre feu devra être établi assez loin de l’endroit où vous dormez et rien de combustible ne doit s’interposer entre les deux emplacements.

Pensez à ramasser le bois abattu sur le sol, car les troncs encore debout peuvent servir d’habitat aux animaux. Une fois votre bois récolté, organisez-le de façon à former un tipi, puis mettez votre allume-feu au-dessus. Votre feu de camp est ainsi prêt !

Troisième critère : L’hygiène

Maintenant que vous êtes certain que la pluie ne vous mouillera pas cette nuit et que vous avez tout ce qu’il vous faut autour de vous et dans votre sac, l’aventure peut commencer. N’oubliez pas de respecter la nature qui vous entoure. On ne peut pas être un bon survivaliste si on ne prend pas soin de l’endroit qui nous permet de survivre et vivre notre aventure.

Quelques précautions sont donc nécessaires pour assurer votre confort et celui de votre environnement :

  • Pensez à ranger vos déchets au fur et à mesure que vous campez.
  • Essayez de cuisiner loin de l’endroit où vous dormez, pour éviter que les animaux viennent pendant votre sommeil.
  • Ne laissez pas la nourriture traîner, car les animaux ont un odorat très sensible.
  • Essayez au maximum de vous sustenter de ce qui vous entoure.
  • Pensez à vous laver, même en situation de survie !

Conclusion

Voici les notions de base que tout survivaliste devrait, à mon sens, connaître pour établir son propre camp de base. Certaines notions sont à approfondir et n’hésitez pas à consulter le reste du blog pour être préparé au mieux dans votre quête !

Et n’oubliez pas : craft, reach, prep, and go to the forest ! C’est le nindo d’un bon survivaliste !

Partager:
Article précédent
Comment faire un radeau de survie ?
Article suivant
Machette de survie, comment la choisir ?