Site du Centre Régional de la Propriété Forestière Languedoc Roussillon

Loading

Menu

Principal


Vers le site national des CRPF

Ce site a été créé avec le
concours financier du Ministère
de l'agriculture et de la pêche
et de l'Union européenne
(Interreg IIIB Sudoe)
  • Avec le concours de L'union Européenne
  • logo Sudoe
  • Logo UE

Vers la bourse
foncière forestière du
Languedoc-Roussillon

Les autres produits, les biens et services

de la forêt



Les ressources mellifères de la forêt

Un grand nombre d’espèces d’arbres ou d’arbustes forestiers sont mellifères, par leur floraison productrice de nectar ou de pollen, ou par le miellat produit avec la complicité des pucerons sur les feuilles ou les aiguilles. Certains miels d’arbre sont d’ailleurs fort réputés comme les miels d’acacia, de tilleul, de sapin ...

Le développement du potentiel mellifère d’un peuplement forestier peut être tout à fait compatible avec sa gestion sylvicole. Il faut pour cela privilégier les points suivants :
  1. Identifier et préserver les essences à bon potentiel mellifère : leur liste est importante et parmi elles figurent notamment des feuillus à bois précieux tels que les fruitiers forestiers (merisier, sorbiers, alisiers, poirier, …) les érables, les tilleuls, le robinier, le châtaignier.

  2. Favoriser la floraison de ces espèces : le potentiel mellifère des forêts est souvent éteint du fait de la fermeture importante des milieux. L’éclairement indispensable à l’apparition de floraisons nécessite la réalisation d’éclaircies appropriées. Les interventions nécessaires sont alors réalisées avec les objectifs simultanés de formation d’une bille de bois de qualité et de développement des houppiers au dessus.

  3. Enrichir les peuplements ou les plantations avec des essences mellifères : La survie de nombreuses espèces végétales et animales repose sur la préservation des fonctions de pollinisation assurées par les populations d’abeilles, que celles-ci soient sauvages ou élevées.  Le gestionnaire forestier peut donc intervenir dans cet équilibre par le choix des espèces qu’il introduit dans sa forêt. Il peut aussi développer la flore mellifère de la strate inférieure forestière dans des plantations espacées ou par une sylviculture dynamique.

Par leur puissance et leur étalement tout au long de l’année, les floraisons des arbres et arbustes forestiers représentent une ressource appréciée par les apiculteurs, qui leur permet de conforter les calendriers de butinage et de diversifier leurs produits. Le forestier peut aménager et valoriser sa forêt dans ce sens (aires de réception des ruchers, conventions avec des apiculteurs, …).

Pour en savoir plus consulter les articles rédigés par le CRPF dans la revue française apicole :
Les plantations mellifères 
Description et observation de quelques arbres
à caractères mellifère et paysager : les érables

et le rapport final du CRPF de l'étude "Sylvapi

Haut de page

- Mentions légales -